Carrie, la vengeance: vous la voulez saignante ?

Carrie, la vengeance – Kimberly Peirce – Etats-Unis – 2013

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Timide et surprotégée par sa mère très pieuse, Carrie est une lycéenne rejetée par ses camarades. Le soir du bal de fin d’année, elle subit une sale blague de trop. Carrie déchaîne alors de terrifiants pouvoirs surnaturels auxquels personne n’échappera…

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Bien qu’il soit le premier roman de Stephen King, Carrie a déjà été multi-adapté sur petit et grand écran. Pourtant, l’histoire banale et courte ne mérite pas autant d’attention. Mais au fil des générations, il s’avère que l’histoire peut se répéter en modernisant le décor et les personnages sans que cela sonne trop kitsch. Serait-ce la seule et unique raison d’un tel remake ? Depuis un moment, les classiques de l’horreur se frottent à l’exercice avec de faibles résultats à la clé. De la reprise de la franchise Scream et Vendredi 13 en passant par les réadaptations d’Evil Dead et Maniac, peu de réalisateurs daignent provoquer le public avec des histoires originales, préférant nous ressasser les bonnes vieilles recettes avec des effets spéciaux remis au goût du jour.

Carrie vestiaire

Même si Carrie, la vengeance est davantage une réactualisation du roman qu’un vulgaire remake, Kimberly Peirce n’a pas pu s’empêcher d’obtenir l’aval de Brian De Palma en lui téléphonant, lequel l’a rassuré sur son projet en lui accordant sa confiance. A quoi bon lorsqu’on sait que Carrie au bal du diable est loin d’être une oeuvre majeure de la filmographie du cinéaste et qu’elle lui a uniquement réussi à percer chez les grands studios ? Transformant ce qui était donc à l’origine comme une vulgaire oeuvre opportuniste (Carpenter aura fait pareil avec Christine), Peirce s’entête à vouloir se réapproprier l’histoire en choisissant un casting pour le moins surprenant. Bien que le choix de Cloe Grace Moretz soit justifiable par le fait qu’elle ait débuté sa carrière par un film d’épouvante et qu’elle soit devenue bankable depuis la franchise Kick Ass, celui de Julianne Moore en maman surprotectrice et fanatique laisse coi tant elle surjoue inlassablement, jusqu’à paraître ridicule.

Carrie piscine

Cependant, on peut tout de même mettre au crédit du casting que l’idée de prendre une actrice ayant le même âge que son personnage soit rafraîchissant dans cette époque de films horrifiques où tous les acteurs de 20 à 30 ans nous font croire qu’ils sortent à peine de l’adolescence. Mais par ce procédé et par la multiplicité des points de vue adolescents, le public ciblé se restreint aux lycéens qui voit dans ce Carrie, la vengeance un miroir de la micro société qui compose les bancs de l’école. Et cette génération, en plus d’être pourrie gâté d’objets technologiques en tous genres, trouve dans le paraître et la moquerie un moyen d’exister et de sortir du lot commun des étudiants. Là où on peut tenter de discerner une écriture peu ou prou recherchée, on perd énormément dans le développement de Carrie qui est reléguée au second plan, comme le dindon de la farce qu’elle semble représenter aux yeux de ses camarades.

Carrie voiture

Ce qui amène donc un climax en eau de boudin qui, en plus de ne pas égaler visuellement le film de De Palma (le fameux split screen en plan séquence !), se cantonne à de vulgaires effets gores sans intérêt, cherchant à justifier l’appellation R du film. Bien que Peirce sache faire monter la sauce durant le bal, on reste pantois devant tant de mauvais choix, tant de paresse, qui nous obligent malencontreusement pour elle à revoir le premier film à la hausse. Et si De Palma avait tout calculé dans ce coup de téléphone ?

3,5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s