Suède, enfer et paradis: avalanche de propos brûlants !

Suède, enfer et paradis – Luigi Scattini – Italie – 1968 (La Nuit Hallucinée – 2nde édition)

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Documentaire sur la Suède qui se propose d’aborder les questions les plus variées (jeunesse, sexualité, mariage, contrôle des naissances, solitude, vieillesse…) en présentant deux visages: l’enfer et le paradis.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Mondo movie introuvable en France, le navet ultime de Scattini fleure bon le racolage putassier et la désinformation totalitaire. Sous couvert d’un documentaire mettant en parallèle les bons et mauvais côtés de la Suède, le réalisateur ne s’intéresse qu’au nombre de scènes où le déshabillage de ses actrices aura une explication plausible à l’écran. Narré par Jean Topart, l’acteur français à la voxographie la plus éclectique et manifeste, le propos tenu dans le film prend des proportions étrangement cyniques, aboutissant à une oeuvre incroyablement manipulatrice une fois allié aux images plus ou moins choquantes. Dommage que le genre soit mort aujourd’hui car à l’heure du tout Internet et de l’information immédiate immédiatement relayée sur les réseaux sociaux, ce genre de bobine pourrait méchamment entacher une personnalité, une communauté voire même un pays tout entier comme Scattini cherche à le faire ici.

4,5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s