Une étrange affaire: recrutement abusif

Une étrange affaire – Pierre Granier-Deferre – France – 1981

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Louis Coline, marié avec Nina, est employé dans le service marketing d’un grand magasin parisien. Un matin, on annonce un plan social et le rachat du groupe par un certain Bertrand Malair. Ce dernier arrive de façon très discrète et se montre relativement mystérieux et laconique. Il entre en contact avec Louis, qu’il décide de garder et même de gratifier d’une promotion de chef de la publicité du magasin. Entrant dans la sphère d’influence du président, va naître chez Louis une fascination pour Bertrand qui ira jusqu’à s’immiscer dans sa vie privée…

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Détenteur du prix Louis-Delluc, équivalent modeste et discret de la célèbre Palme d’Or, Une étrange affaire est injustement méconnu et mériterait un éclairage des plus flatteurs tant le portrait du monde du travail qui y est dépeint est encore plus criant de vérité aujourd’hui. Adaptation ultra fidèle du roman Affaires étrangères, le tournage va créer un lien d’amitié indéfectible entre l’écrivain et le réalisateur, jusqu’à travailler ensemble par la suite à deux autres reprises, père y compris. En faisant subir à Gérard Lanvin la pression hiérarchique, les deads-lines meurtrières et la carotte sociale, Deferre dispose intelligemment de son casting, rendant la destruction de l’employé encore plus forte, l’acteur étant habitué à des rôles plus épais en terme de vernis sentimental.

Une étrange affaire Piccolli

Ce qui augmente d’autant plus le charisme et le caractère inébranlable de Piccoli qui trouve là un rôle à la hauteur de son talent. Père de substitution recueillant les âmes égarées dans différentes entreprises (il a une flopée de bras droits), il jette son dévolu sur les personnages qu’il juge les plus manipulables. De sa fierté à se femme en passant par sa famille, l’employé du mois Louis Coline va délaisser au profit de son travail, mais plus particulièrement d’une seule et même personnage, image de patriarche solide et bienveillant. Film social virant au cauchemar psychologique à portée quasi fantastique, Une étrange affaire est saisissant de réalisme, prônant le cinéma vérité en allant à contre-pied de la Nouvelle Vague française.

7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s