Dear White People: Black Power !

Dear White People – Justin Simien – Etats-Unis – 2015

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

La vie de quatre étudiants noirs dans l‘une des plus prestigieuses facultés américaines, où une soirée à la fois populaire et scandaleuse organisée par des étudiants blancs va créer la polémique. Dear White People est une comédie satirique sur comment être noir dans un monde de blancs.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Certains pensent que le racisme a disparu ou est beaucoup moins présent qu’auparavant. Le secret de cette plaie, c’est qu’il est a mué pour devenir une arme chargée de faire la distinction sociale ou culturelle entre les hommes. Plus que cela, il se revendique de manière positive en étant utilisé de manière cool au cinéma ou dans l’industrie musicale. En définitive, il semble avoir été adopté par tous à plus ou moins grande échelle et de ce fait, semble être moins présent et par conséquent moins dangereux. Pour son premier film, Justin Simien prend le sujet à bras le corps en fictionnant sa vie d’étudiant américain, mettant en scène une communauté noire minoritaire faisant face aux problèmes raciaux au sein de leur établissement. A la manière de Spike Lee, il va se faire le porte-parole d’une minorité devenue plus silencieuse, depuis qu’Obama est à la tête du pays. Comme si cette « récompense » devait effacer les préjugés et les idées racistes des esprits clairement conservateurs du Sud des Etats-Unis.

Dear White People fille

Car si l’action se situe au Nord-Est des Etats-Unis, l’appartenance sociale de chaque étudiant n’est jamais définie, permettant ainsi de montrer l’université comme un prisme parfait de la société américaine. Le côté maladroit du scénario est de donner trop souvent le bon rôle à la communauté afro-américaine et de ne pas réussir à éviter tous les clichés les plus faciles lorsque l’on traite du racisme. Cependant, là où il semble être le digne héritier de Spike Lee, c’est dans cette capacité à s’approprier la culture de sa génération pour la mettre au service de son idée. Ainsi, la mise en scène est originale et terriblement inventive, mettant souvent ses personnages volubile face caméra comme pour tenter de percer le quatrième mur à coups de revendications implicites.

Dear White People groupe

D’ailleurs, et c’est également la grande force du film, tous les personnages ont de très fortes personnalités, ce qui permet de s’attacher assez rapidement à leurs actes et leurs paroles. Et l’aspect comique de ce clivage entre Noirs et Blancs est subtil et permet toujours au propos de rebondir sans lasser le spectateur. Dear White People, c’est un peu l’enfant que Do The Right Thing aurait eu avec Les lois de l’attraction.

7,5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s